Le petit Viktor apparaît soudainement pour la première fois en terre méditerranéenne, sur la banquette arrière d'un taxi immobilisé à un feu rouge, dont l'emplacement exact lui échappa cruellement. Il aurait été aperçu au même moment, à l'arrière boutique d'une onglerie post-moderne du côté de Villefranche sur Brouette vers 5h35 du matin. Cette communication étant toujours sujette à débats, nous nous rallierons à la version officielle.
Il faut entendre ici par soudainement, le fait qu'il possédait d'emblée, toutes les capacités nécessaires à la saisie et la compréhension métaphysique du monde, un peu à la manière des cigales ou de la taupe saharienne sortant du sol. Des esprits avisés soutiennent que si le feu avait été vert, la forme de son caractère aurait été plus figurative. Il est vrai que si mon canari était ma concierge, il y aurait des plumes plein la cage d'escalier.
A partir de cette période, tout s'enchaîne très rapidement et il se retrouve à 22 ans en Bretagne dans une cellule étroite et froide pour désertion, à lire Montaigne et Spinoza. C'est alors qu'il a l'idée de combattre l'opacité du destin en achetant une guitare électrique 12 cordes qui brille à la lumière, et qu'il surnomme affectueusement "cètuneuguitardouzcordelectrik". Entre-temps la découverte de sa fascination pour les tenues courtes et légères portées l'été par des jeunes filles à la démarche désinvolte et féline innocemment perverse, le marque définitivement. Il n'aura de cesse dès lors, de tenter de retrouver dans la création artistique, l'émotion première du Grand Mystère à Jamais Insondable, son fameux GMJI.
Faut-il déceler à cet égard la présence d'un trauma pubertaire de nature essentiellement érotique à caractère pré-masturbatoire? Certains éminents spécialistes membres des plus hautes instances n'hésitent pas à l'affirmer. Pour notre part, nous resterons plus circonspects. Anyway, toujours est-il que cette troublante révélation va sceller à jamais sa destinée.
On peut néanmoins s'étonner qu'une particularité aussi dérisoire que commune, puisse avoir un écho si considérable sur la conformation future d'une personnalité telle, qu'un bus, disons de taille moyenne, pourrait dans sa précipitation toute citadine à regagner son dépôt en fin de vacation, aplatir définitivement sans le moindre mouvement d'empathie et de remords. Mais c'est oublier un peu vite que selon certaines statistiques, non encore publiées par crainte légitime d'annonces de mouvements sociaux contraires, 98% de la population masculine définie selon les critères de l'armée de terre, les 2% restants ayant détourné la tête à la question, est sujette à des hallucinations auditives intempestives où le thème de la reproduction sexuée non exclusivement consentante joue un rôle considérable. Or, comme chacun sait, la chauve-souris n'étant pas concernée, de l'audition à la vision il n'y a qu'un pas; de marche en l'occurence.
A l'instant, un voisin indiscret m'interpelle et me demande ce qu'aurait pu donner cette sensibilité singulière face au spectacle acrobatique de pubescentes créatures évoluants sur un trapèze en tutu rose, ou, le temps de se changer, ces mêmes libertines démontrants les bienfaits de l'exercice de la poutre synchronisée, vêtues en Coco Chanel. Les retombées syntaxiques et symboliques d'une telle interrogation sont vertigineuses.
Une migraine ophtalmique n'arrivant jamais seule, il peut paraître pertinent d'éviter de se poser les mauvaises questions, et ce d'autant plus lorsque la bonne cause est sauve. A savoir, cette recherche effrénée de la Vérité qui distingue l'homme du kangourou albinos et qui fait de sa vie une longue quête sensible vers la lumière, lui permettant ça et là, d'éclairer l'obscur chemin tortueux qui mène au cimetière et à la putréfaction. Concernant la crémation, les complications sont plus denses, mais il semblerait que les hindous aient trouvé la solution par le biais de gros fagots délicatement parfumés et assemblés au bord du Gange, la lumière étant fournie directement par le procédé propre à ce service de proximité. (Information rapportée par un ami anachorète, anthropophage et assez snob, qui me confiait récemment à l'heure du repas : "moins j'aime les bêtes, plus j'aime les hommes"). Tous les goûts sont dans la culture. A SUIVRE…